Les horreurs dont l'univers regorge font
partie intégrante de sa substance; sans elles, il cesserait
physiquement d'exister.
E. M. Cioran

Velickovic,
l'épouvante et le vent

Fata Morgana
1987

Complicités incertaines des visions et des mots.
poèmes tremblés du bout des yeux...
La parole peut-elle naître en regard, surgir de la
matière même des images ?
Seul m'importe ce pari d'alchimiste.
Ici, tout se joue à la Vitesse-Velickovic : la lumière,
le temps, le prisme des couleurs, le mouvement, la peur,
les épidémies, les corps, l'ombre et la nuit ?



Sommaire

Bio

Biblio
Parcours critique

Actualité

Chroniques

À voix haute