Livre-récital composé dans la résonance des musiques de Pedro Soler, Tant de soleils dans le sang exalte l'énergie qui court le monde, qui prend ses risques et ne cesse de reprendre souffle. Ici, des mots jetés sur les cordes d'une guitare flamenca entendent faire chants et sens à la fois. Ce sont des mots pour repartir et se retrouver à jamais en terrain découvert, avec des dessins d'Ernest Pignon-Ernest à placarder dans les rues.

 

Gallimard 2014

Tant de soleils dans le sang
à L'Alphabet de l'Espace

 

 

D'UN RYTHME DE FEU
ET DE LARMES
NOUS AVONS SECOUÉ
LE SABLIER DU CIEL
RAVIVÉ L'ÉCORCE DE LA TERRE
MIS LE DESTIN AU GALOP
ET SANS DOUTE EN DÉROUTE

 

 

La guitarra
                       
à Pedro

 Ce n’est pas seulement la plainte
 d’un cœur meurtri
 par les cinq épées du destin,
 pas seulement une procession de larmes
 dans les rues de Séville
 qui mènent jusqu’au Guadalquivir,
 pas seulement des regrets, des serments, des alarmes
 entraînés au couchant et laissés en écho
 à une cascade de braises
 à un torrent de pierres,

 la guitare flamenca
 sait descendre aux enfers
 et voler un soleil,
 elle meurt et ressuscite,
 tisse un sac de ténèbres,
 caresse une fontaine couverte de jasmins,
 elle se confie à tous les ciels de la terre,
 à l’or mystérieux des cinq doigts de la main,
 elle appelle une femme ou un cheval
 pour un baiser, pour un galop, pour une flamme,
 la guitare flamenca
 sait courir les chemins
 et voler un soleil,
 elle parle et reprend souffle,
 entend des chamailleries d’enfant,
 voit venir dans le jour comme une ombre inconnue,
 elle avance tendrement vers ce qui l’ensauvage,
 épaules droites, reins cambrés,
 et fait frémir une cape de cristal
 au sortir d’un conte de fées,

 la guitare flamenca
 sait garder un secret
 et voler un soleil,
 elle tangue et gagne le large,
 goûte au sel des poignards envoyés par le fond,
 remonte d’un coup de talon, de torchère,
 illuminer nos âmes renaissantes et si fières
 d’annoncer au Chant profond des nuits,
 au Cante Jondo d’Andalousie,
 que nos vies menacées sont à jamais solaires.


 

Navigation BIO BIBLIO PARCOURS CRITIQUE ACTUALITÉ CHRONIQUES À VOIX HAUTE SOMMAIRE SOMMAIRE