Après
MANO A MANO
créé le 13 mars 2010

en ouverture du Festival Jazz naturel d'Orthez

 

OLIVIER DECK & ANDRÉ VELTER
JESUS AURED accordéon
PATRICE CAZALS guitares, textures sonores
AZIZ FAYET oud, percussions

Récital de poésie & musique improvisée

Il y va de la quadrature du souffle
sur un cercle de sable et de lumière.
Des voix comme autant de soleils de sangs rouges ou noirs.
Musique improvisée en terrains découverts,
jazz en partance, jazz torero
avec des galops d’ombre et des charges de feu.
Poésie à risques, sans assurance.
Poésie cavalière qui se veut en cavale.
Poésie d’arène et de roulotte au long cours.
Voyage qui se voue à l’éveil du duende.

 

PASEO GRANDE
aux éditions Gallimard
13 janvier 2011


 

Paseo Grande, comme un pari fabuleux et fatal, sans fausseté ni repli possibles. Paseo Grande, comme un périple dans les périls où se réinvente le monde. Paseo Grande, comme un récital amorcé dans l’incessant va-et-vient de textes encore précaires et de mélodies soudaines. Ce livre est indissociable du mouvement complice qui l’a suscité et de l’environnement sonore, vocal et musical qui l’a inspiré. Les compositions et le chant d’Olivier Deck ont accompagné et parfois devancé l’écriture de ces ballades pareilles à des rêves éveillés, à des sursauts funestes, à des éclats de vie violente et fière. C’est pourquoi un tel recueil se devait, en plus d’être imprimé, de s’affranchir de son cadre et d’offrir, par une extension désormais possible du côté d’internet, quelques propositions d’écoute, quelques séquences filmées. S’aventurer ainsi en terrain découvert suggérait de s’adjoindre plusieurs talismans, aussi aléatoires que ceux qu’énumère Borges dans La rosa profunda, et les sept quatrains en images, réalisés avec Antonio Segui, ne comptent d’ailleurs que sur leur magie hasardeuse, explicitement ironique, pour assurer la protection rapprochée du Paseo Grande.

www.gallimard.fr/paseogrande


Ange perdu par Olivier Deck

 


Poème-talisman avec Antonio Segui

 


Sommaire

Bio

Biblio
Parcours critique

Actualité

Chroniques

À voix haute