Passage en force (1971-1974)
préface de Bernard Noël
Le Castor Astral/ Les Écrits des Forges
1994

Passage en force rassemble les premiers livres d'André Velter, accompagnés d'inédits. Ces poèmes s'inscrivent dans un nouvel espace, ample et vertigineux, sombre et grinçant, qui s'explore pied au plancher. Bernard Noël, dans sa préface, témoigne de cette cadence effrénée qu'imposent les textes eux-mêmes : "Rien qu'un présent partout qui saute aux yeux, excessif, bagarreur, tranchant." Tel est le signe de ce qu'il nomme la "vitesse-velter" : une aptitude à dévaler sur le fil du temps sans prendre une ride, sans promettre de repos, sans baisser le ton, sans perdre souffle. Ce livre est en effet traversé d'une grâce violente qui bouscule les rythmes et les lois, les bons sentiments, les litanies, les morales. La poésie n'y est pas l'élément précieux et vain du décor des jours, ni un toussotement d'esthète, ni un dîner de gala, mais un passage en force.

PETITE ADRESSE SANS IMPORTANCE

Dans le sillage des bandits, des ermites, des poètes,
ne pas chercher sa voie ni un refuge égaré :
trouver l'imprudence, l'extase ou l'outrage,
et se risquer corps et âme sur un coup de sang
plutôt que sur un coup de dés


Sommaire

Bio

Biblio
Parcours critique

Actualité

Chroniques

À voix haute