La poupée du vent
Christian Bourgois
1977

Illustration de couverture:
Jacques Monory

En tous sens, ce livre est un caprice. Bon plaisir ou révolte boudeuse : des perspectives perverses, des adolescentes qui fuguent. Avec l'Histoire en poche, comme papier-amorce d'aventures. Tissu d'une épopée mentale, individuelle. Manière d'envelopper le temps avec sa propre peau. Façon concrète de s'abstraire. Ce n'est ni cette rue, ni ce geste, ni cette époque qui me cadre. J'enfile tous les gants de l'ouragan, avec ce grand manège d'étoupe et ce ballet de noms : appels, des ombres sans plus de bouche que ce qu'en nie l'écho. Errance de la poésie, poésie de l'errance.

Nouristan, 1976
© Marie-José Lamothe