Ladakh, 1991
© A.V
LADAKH-HIMALAYA
Marie-José LAMOTHE & André VELTER
Albin Michel
1988
Après de longs séjours et de nombreux périples d'altitude au Ladakh, au Zanskar, au Tibet et dans tout l'Himalaya bouddhiste, Marie-José Lamothe et André Velter ont composé un livre qui prend son rythme au cycle des saisons. Au printemps, alors qu'apparaissent les premier signes de renouveau, il faut penser à enrichir la terre, puis à semer. C'est le temps de la mise en mouvements. L'été voit l'exil des hommes vers les alpages ; c'est aussi l'époque des fêtes, des voyages d'une vallée à l'autre, la saison de la joie de vivre. À l'automne le labeur est dur ; de la récolte dépend l'équilibre alimentaire de l'année entière, et chacun s'épuise à engranger les céréales avant le gel, à sauver le moindre grain d'orge. Mois interminables, l'hiver est attente, crispation contre le grand froid, repli dans les maisons. Les exorcismes successifs, d'un monastère à l'autre, allient la magie à la dévotion pour maîtriser l'incontrôlable, pour se concilier les dieux farouches. En ce Ladakh bouddhiste, jadis royaume hymalayen indépendant, désormais terre indienne, la tradition ne s'est jamais interrompue et les habitants ont gardé intacts les gestes, les cérémonies, les fêtes, les parures, les habits, le mode de cultiver, de bâtir, d'être et de mourir. Dans cet univers extrême, désertique et vertigineux, la présence humaine semble un fabuleux miracle. Aussi ce livre fait-il une grande place à la vie et à la survie des hommes qui se sont établis aux marges de l'impossible.

Sommaire

Bio

Biblio
Parcours critique

Actualité

Chroniques

À voix haute