ÉPHÉMÉRIDE 2018

Je lis et invente le monde, les pieds dans le vide.
Depuis longtemps, c'est ainsi, et je devine qui vient à ma rencontre.

* 

14 avril / Isle-sur-Sorgue, La Grange Notre Dame 19H

      PRENDRE VOIX / FAIRE ÉCHO

        récital André Velter -  Lionel Mazari

*  

12 mai / Avignon, Bibliothèque Ceccano 15H30

     RENÉ CHAR ALLIÉ SUBSTANTIEL

     rencontre avec Marie-Claude Char, à l’occasion de la sortie du livre éponyme d’André Velter,
photographies de Marie-José Lamothe, aux éditions Le Passeur

*  

12 mai / Avignon, Théâtre des Carmes 19H

    L’ÉCLAIR ME DURE

    récital d’André Velter, sur des textes de René Char,

     avec Gaspar Claus au violoncelle

 * 

16 mai / Reims, le Cellier 17H30, rencontre avec André Velter et les artistes d’OR NOT

     à 19H30 récital OR NOT, poèmes d’André Velter,

     musiques de Franck Ladouce et David Lacroix,

     guitare et récitant Pascal Bolbach, récitante Christine Berg

*  

29 mai / Villeurbanne, TNP 20H

     À  L’IMMENSE MINORITÉ

     récital d’André Velter avec Gaspar Claus au violoncelle

 * 

13 juin / Toulouse, Librairie Ombres Blanches

     rencontre Serge Pey – André Velter,
à l’occasion de la publication en Poésie/Gallimard du livre de Serge Pey :
Mathématique générale de l’infini

*  

14 juin / Toulouse, Université du Mirail

     colloque Serge Pey

 * 

24 juin / Versailles, Théâtre Montansier 17H

             DÉCALE-MOI L’HORAIRE

     récital d’André Velter sur des musiques électroacoustiques de Jean Schwarz

 * 

10 juillet – 13 juillet / Clermont Ferrand, Riom, Mozac, Volvic

10 juillet / Clermont Ferrand, présentation du film EXTASES
(Ernest Pignon-Ernest, textes d’André Velter dits par François Marthouret, musique de Louis Sclavis)

11 juillet / Riom, Musée Mandet, inauguration de l’exposition Ernest Pignon-Ernest - André Velter,
puis récital PARTIR À VUE, André Velter avec Olivier Deck

12 juillet / Mozac, 15H : À LA RENCONTRE DES LUMIÈRES,
puis récital ÉNERGIE NOIRE, André Velter avec Olivier Deck

13 juillet / Volvic, Musée Sahut, 15H : À LA RENCONTRE DE LA LANGUE FRANÇAISE, avec (sous réserve) Alain Borer

*


Mouvements
dit par Bernard-Pierre Donnadieu
poème tiré de L'Arbre-Seul

Quitter la cuirasse du temps
Pierre Reverdy

Nous parlons par siècle et millénaire, incapables de vivre l'éternité de l'instant, impatients de dévaler des calendriers qui nous dévorent. Nous avons les yeux plus grands que nos visions. Nos prophéties sont pain béni pour les marchands qui changent de produits d'appel comme de chemise. L'avenir est plein de neige noire sur les écrans. "Cap au pire", disait Beckett. "Cap au vide", disait Milarépa. "Cap au fric", dit la rumeur du monde. Avons-nous encore le choix sur la destination ?

Quant à moi, j'entends à toute force échapper à ce temps.