ÉPHÉMÉRIDE 2017

Je lis et invente le monde, les pieds dans le vide.
Depuis longtemps, c'est ainsi, et je devine qui vient à ma rencontre.


* 

14 avril / Bibliothèque Médicis – Public Sénat, 22h

* 

19 avril / « Partir à vue », avec Olivier Deck / Théâtre du Rempart /Avignon / 20h30

* 

21 avril /« Partir à vue », avec Olivier Deck /Théâtre des deux mondes /Vaison la Romaine / 20h30

* 

22 avril / « Partir à vue », avec Olivier Deck / Théâtre du Sablier / Orange / 20h

* 

5 mai / Signature Librairie Massena /Nice
« Ceux de la poésie vécue »
avec Ernest Pignon-Ernest


*
 

6 & 7 mai / Equilivre / Signature au Jumping international du Château de Versailles
Académie équestre nationale du Domaine de Versailles


* 

 8 juin /Signature Librairie l’Armitière /Rouen
« Ceux de la poésie vécue »
avec Ernest Pignon-Ernest

* 

24 juin / Rencontres Alvaro Mutis / Abbaye de Fontevraud

* 

27 juin / Signature Librairie La Machine à Lire /Bordeaux
« Ceux de la poésie vécue »
avec Ernest Pignon-Ernest

* 

11 juillet / Vernissage « Ceux de la poésie vécue » / Entraigues sur Volane
& et récital avec Pedro
Soler

* 

19-21 octobre / NU(E) / Montpellier
& récital avec Gaspar Claus le 21 octobre

 

* 

 


Mouvements
dit par Bernard-Pierre Donnadieu
poème tiré de L'Arbre-Seul

Quitter la cuirasse du temps
Pierre Reverdy

Nous parlons par siècle et millénaire, incapables de vivre l'éternité de l'instant, impatients de dévaler des calendriers qui nous dévorent. Nous avons les yeux plus grands que nos visions. Nos prophéties sont pain béni pour les marchands qui changent de produits d'appel comme de chemise. L'avenir est plein de neige noire sur les écrans. "Cap au pire", disait Beckett. "Cap au vide", disait Milarépa. "Cap au fric", dit la rumeur du monde. Avons-nous encore le choix sur la destination ?

Quant à moi, j'entends à toute force échapper à ce temps.