ÇA CAVALE
oratorio rock
d'André Velter
Musique de Jean-Luc Debattice,
"le diamant noir du rock n' roll français" (Alain Borer)
CD
Paroles d’Aube
1994


Jean-Luc Debattice chante « Georgina Smolen »


© Philippe Lesage

Oratorio rock pour voix, chants, guitares électriques, batterie, flûte et sax, Ça cavale a été créé, dans le cadre de la Fête du Livre de Bron, le 11 avril 1992, par Jean-Luc Debattice, Ghaouti Faraoun et l'auteur, accompagnés de Jean Ricco, Rosaire Ricco, Daniel Baudon et Christian Maillet, sur des musiques de Jean-Luc Debattice.

POUR RECEVOIR CE DISQUE
ENVOYEZ UN CHÈQUE DE 15 €
à l'ordre d'ÉLIOS PRODUCTIONS
ÉLIOS PRODUCTIONS
30 Boulevard de la Bastille
75 012 PARIS
OU
EN LIGNE

Qui va là outrepasser les marges,
zoner hors de la zone ?
Qui va là dénaturer son nom ?
Qui va là dans la lueur des forges ?
-Une lueur, une erreur, un fanal...
Rien n'est fini, tout est trop bleu, enfants du soir
qui glissez de sortilège en fureur,
de révolte en révolte
avec à l'oreille une comptine plus féroce
qu'un règlement de compte.
C'est vous que je protège de ma cape trouée,
vous dont je dévisage le négatif
traquant le totem sous les tempes,
le germe dur sous la chair amollie,
l'arbre sous la cendre.
Rien n'est fini et rien ne change,
c'est le même tocsin qui sonne
pour endormir les morts-vivants.
Qui va là sur le charnier des songes ?
- Un cavalier, un évadé, un exilé...
Je ne serai pas votre guide, pas votre frère,
à peine votre remords.
Je ne suis plus le petit bossu
qui cachait ses ailes derrière son pardessus,
la peau a recouvert les plumes, mangé la bosse.
De l'ange il me reste le cri,
et de l'apache, la voix.

Ouvrir le chant