L'Arbre-Seul

Gallimard
1990
Prix Mallarmé
réédité en Poésie /Gallimard

 

RUE DE L'ARBRE-SEC

Longtemps l'Arbre-Seul des légendes
fut de tous mes voyages
longtemps sur la route des nuages
un spectre levé sans y croire
mais affronté mais poursuivi
mais défié sans autre espoir
que d'y voler la voix les hardes
de l'épouvantail si souvent
allié des fables ou du vent
qui met l'infini dans l'infime
et le gai désastre au présent.


1990
© Jacques Sassier
Sans devise et pourtant
le panache le cheval blanc
le Bonaparte du pont d'Arcole
Pancho Villa Daniel Dravot
Lawrence au roulis des chamelles
tous ceux-là qui ne manquent
ni d'excès ni d'alarme
tous ceux-là dont je pille
l'escorte contradictoire
me couvrent de fanions déchirés
de craie de poudre de loess de sang
de flingues martelés du côté de Landikotal
de dépêches codées à l'oreille des morts
et du moulinet de leurs âmes -
sans devise et pourtant
le cœur ébloui d'être
si présent à la chance
au mouvement au fugitif
si présent à l'amour
à la lumière à la révolte
si présent à l'enfant
qui s'est un jour accordé
le gai savoir et l'errance.


1990, au pied de l'église St Germain l'Auxerrois
© Jacques Sassier